Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 05:54

Dans le cadre des crédits d'impulsion, Neufchâteau obtient 180.000€ pour les trottoirs de la rue de la Faloize.

 

Merci Monsieur le Ministrre

 

 

Le Ministre de la Mobilité Carlo DI ANTONIO vient de dégager 6,7 millions d’euros pour la réalisation d’aménagements en faveur des usagers plus vulnérables que sont les piétons, cyclistes et personnes à mobilité réduite et ainsi leur permettre de se déplacer en toute sécurité.

 

45 communes wallonnes bénéficieront de ces crédits d’impulsion pour des projets permettant, par exemple, d’assurer la continuité des itinéraires piétons et/ou cyclables afin de les rendre plus « attractifs » dans leur usage quotidien.

 

Les communes sont : Awans, Bastogne, Beauvechain, Bouillon, Boussu, Braine-le-Château, Brugelette, Burg-Reuland, Charleroi, Ciney, Comblain-au-Pont, Comines, Dour, Ecaussinnes, Engis, Fléron, Geer, Gembloux, Ittre, La Roche, Léglise, Lincent, Malmédy, Marche-en-Famenne, Mouscron, Namur, Nandrin, Neufchâteau,  Neupré, Nivelles, Ouffet, Oupeye, Pepinster, Perwez, Profondeville, Quiévrain, Saint-Georges, Saint-Vith, Sambreville, Soignies, Tellin, Verviers, Virton, Visé et Wanze.

 

Pour Carlo DI ANTONIO, « la priorité doit être donnée à l’aménagement des chaînons manquants pour connecter, entre eux, le réseau RAVEL existant, les zones d’habitat et les pôles d’activités (gares, écoles, centres sportifs, commerces,…) ». Il s’agit aussi de s’équiper de liaisons sécurisées à l’intérieur des villages et des quartiers.

Les projets introduits par les communes ont été sélectionnés sur base de leur adéquation avec au moins un des objectifs poursuivis : favoriser la cohabitation et la convivialité entre les différents modes de déplacements, favoriser le développement des transports publics, de la voiture partagée, du vélo et/ou de la marche et améliorer l'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

La subvention octroyée permettra de couvrir 68% du coût des projets. Les communes ont jusqu’à 2018 pour faire les travaux. Les communes concernées par cet appel d’offre sont celles qui disposaient d’un Plan communal de Mobilité ou d’un Plan de Déplacement scolaire.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Pages

Catégories