Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 06:42
On peut tout accepter au nom de la démocratie.
On peut tout accepter au nom de la démocratie.
On peut tout accepter au nom de la démocratie.
On peut tout accepter au nom de la démocratie.
On peut tout accepter au nom de la démocratie.

Chaque année, la Fondation Auschwitz récompense un élève  par province et cette année la

  • lauréate du Prix de la Fondation Auschwitz et de la Députation permanente de la Province de Luxembourg : Cheyenne VANDE VELDE, 6e – Athénée Royal de Neufchâteau-Bertrix

 

Le prix, se compose d'un chèque de 125,00 €, d’un diplôme et d'une invitation à participer gratuitement à notre prochain voyage d'études à Auschwitz-Birkenau qui se déroulera du 10 au 14 avril 2017(le voyage a eu lieu).

 

 

Monsieur Henri Goldberg, notre Président aura le plaisir de lui remettre son chèque et son diplôme lors de la séance de proclamations des résultats qui se déroulera au sein de votre établissement scolaire en fin d’année.

 

Voici l'allocution de Monsieur Goldberg:

 

Vous quittez le cocon où vous avez vécu 6 ans.

Que vous entriez dans la vie active ou poursuiviez des études, vous entrez dans un autre monde.

Un monde caractérisé par une accélération de l’évolution technologique.

Il y a une cinquantaine d’années, la durée d’utilisation d’une machine correspondait à une carrière d’ingénieur.

Actuellement, une machine est à peine mise en fonction que des machines plus performantes sont mises sur le marché.

Cette évolution technologique et le fait que les carrières seront de moins en moins stables impliquent une formation continue tout au long de votre vie, mais également une remise en question permanente de soi.

 

Ce questionnement permanent est également impératif pour filtrer les messages que vous délivrent les réseaux sociaux.

Ces réseaux sont hélas également porteurs de messages faux, mensongers et manipulateurs.

 

Un des objectifs majeurs de la Fondation Auschwitz est de mettre en garde les jeunes contre les extrémismes qu’ils soient religieux ou politiques et leur montrer à quoi cela conduit.

Leur rappeler également ce que des hommes ordinaires – des hommes comme vous et moi-peuvent faire subir à d’autres hommes ordinaires.

Il y a hélas des petits Auschwitz chaque jour partout dans le monde : des gens sont massacrés pour leur religion ou parce qu’ils n’ont pas de religion, pour la couleur de leur peau, pour leur race ou leur ethnie ou leur sexualité.

Les extrémistes posent souvent les vrais problèmes, mais proposent toujours des solutions attrayantes car simplistes mais erronées.

 

Comme par exemple le chômage : il y a 400.000 chômeurs recensés en Belgique, mais comme il y a plus de 1 million d’étrangers vivant dans notre pays, il suffirait d’en expulser 400.000 pour que tout le monde ait du boulot.

 

C’est la raison pour laquelle les survivants d’Auschwitz ont lancé dès leur retour en Belgique un concours de dissertation annuel sur un thème citoyen pour inciter les jeunes à une réflexion critique.

 

Mais je pense que le mieux est d’inviter Cheyenne, la lauréate de la province, car il n’y a que 1 lauréat par province à nous livrer sa réflexion.

Cheyenne a lu sa dissertation:

 

On peut tout accepter au nom de la démocratie.

Le concept de démocratie est né pendant l'Antiquité, mais il n'a cessé d'évoluer et de se préciser au fil du temps. il est devenu , surtout dans les pays occidentaux, un pilier fondamental du bon fonctionnement de la société. La majorité des populations occidentales est très attachée à cette démocratie car elle est synonyme de liberté et d'égalité, elle est en effet directement associée à des valeurs profondes tel que le suffrage universel.

L'affirmation "on peut tout accepter au nom de la démocratie" est-ll cohérente ou tatalement infondée? Je pense qu'il est nécessaire de plus amplement développer le sujet afin de mieux le comprendre et de pouvoir lui donner un sens.

Il est vrai que nous devons accepter un certain nombre de contraintes au nom de la démocratie car elle est primordiale. Nous devons nous battre pour elle car elle garantit notre liberté et notre droit de parole. Nous ne pouvons pas retomber dans les dictatures qui ont existé et qui ont écrasé le peuple. Nous devons être prêts à faire des sacrifices pour elle, car chaque droit entraîne un devoir. Nous devons, par exemple, être prêts à écouter et accepter les opinions différentes des nôtres si nous voulons avoir le droit, à notre tour, de nous exprimer.

Nous devons également accepter d'être limités au niveau du pouvoir que nous avons car la démocratie signifie l'égalité et tout le monde a donc son mot  dire. Les votes à la majorité font qu'effectivement un certain nombre de personnes ne seront pas d'accord avec l'issue du vote, mais elles seront tout de même soumise à le respecter et à l'assumer.

Il est donc impossible de vivre en démocratie sans être prêt à faire des concessions, nous ne pouvons pas exiger d'être écoutés si nous n'acceptons pas d'écouter nous aussi. Nous avons le privilège de vivre en démocratie et nous devons la faire perdurer afin de montrer le chemin aux pays qui nous entourent.

Mais d'un autre côté, nous ne pouvons pas tout accepter au nom de la démocratie.Nous ne devons pas nous laisser malmener par ceux qui nous promettent sans cesse une vie meilleure qui nous attirent et nous manipulent afin d'obtenir nos votes pour prendre le pouvoir et ensuite oublier les promesses faites au peuple qui les a élus. Ces personnes malhonnêtes utilisent la liberté qui nous est offerte par la démocratie, elles utilisent notre droit de vote à des fins personnelles.

Nous n'avons pas non plus à accepter que certaines personnes utilisent la liberté d'expression pour clamer des horreurs haut et fort. Imaginez-vous accepter des propos racistes ou sexistes? Devons-nous accepter la violence qu'elle soit verbale ou physique au nom de la liberté? Et ce alors que la violence est tout à fait incompatible avec la démocratie.

Nous devons donc être vigilants et en ce qui concerne les droits que nous donne ce régime, car il y a des limites à ne pas franchir. Et n'oublions jamais que notre liberté s'arrête où celle d'autrui commence.

Je trouve donc que l'affirmation "on peut tout accepter au nom de la démocratie" est trop radicale et qu'il est nécessaire de la nuancer. Nous sommes évidemment obligés d'accepter certaines concessions pour pouvoir vivre en démocratie mais il y a des exceptions et il ne faut certainement pas tout accepter. je pense que même la démocratie a ses limites et il serait certainement plus correct de dire qu'il faut tout accepter au nom de la démocratie, à l'exception des cas interdits par la loi.

Ce sujet m'amène à me poser un certain nombre de questions. La démocratie est le symbole d'un pouvoir partagé par les citoyens, mais avons-nous réellement un pouvoir en tant que citoyens? Elle nous procure des droits, mais ceux-ci amènent-ils vraiment à une détention d'un quelconque pouvoir? Je n'en suis pas convaincue.

Je pense que nous devrions dans notre pays, nous rapprocher d'une démocratie directe où nous aurions l'occasion de voter pour les lois sans avoir recours à des représentants qui n'ont aucune obligation de tenir leurs engagements. Là seulement, le peuple aura un réel pouvoir.

 

Bravo et félicitations Cheyenne

 

 

 

.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by chestrolais
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Pages

Catégories