Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2019 3 28 /08 /août /2019 06:17
Le discours de Brigitte Siméon, lors du festival médiéval

Je n’ai pas l’éloquence de notre bourgmestre c’est pourquoi je serai accompagnée de mes feuilles. J’ai néanmoins préparé ce discours avec le cœur pour vous tous.

 

Monsieur le Bourgmestre,

Madame la Présidente,

Messieurs les Echevins,

Mesdames et messieurs les conseillers,

Mesdames et messieurs en vos titres et fonctions,

 

 

C’est un réel plaisir de vous accueillir au nom des Amis du Château pour ouvrir ensemble notre 4° Festival Médiéval.

Cette année nous n’avons pas voulu planter notre tente dans la magnifique Vallée du Lac pour différentes raisons :

  1. Nous avons commencé à préparer ce festival il y a plus d’un an et à ce moment il y avait des travaux programmés dans la Cheravoie

  2. La deuxième raison et la plus importante à nos yeux c’est qu’il fallait venir sur le site du château afin de le faire connaître vraiment

Ne disposant pas de ce cadre sublime et de sa grande superficie, nous ne perdons rien pour autant.

Bien au contraire !

C’est une magnifique opportunité pour mettre en valeur un autre espace disponible au cœur de notre ville : le site du château retrouvé.

Durant la préparation de ce 4° festival médiéval, je me suis souvent posé ces deux questions :

  1. Pourquoi autant de chestrolais (ville et village) ne connaissent-ils encore rien du passé historique de leur commune et ne s’y intéressent ils guère ?

  2. Pourquoi la carte d’Arenberg qui est à elle seule un condensé tant d’histoire, de géographie que de culture, n’attire t’elle pas plus l’attention ?

C’est en vue de combler ce déficit que nous avons voulu mettre l’accent sur davantage de culture en étant directement sur le site.

Si le festival est une fête folklorique il n’en reste pas moins une fête historique.

A la différence des grands châteaux (Bouillon, Sedan), nous ne cherchons pas à avoir un grand contenant mais par contre nous avons mis l’accent sur un contenu de qualité.

 

  • Durant le WE vous pourrez visiter les différents campements médiévaux afin de vous familiariser avec la vie des guerriers au moyen âge.

  • Vous pourrez déambuler entre le mur d’enceinte de 90m, la tour des blasons, la tour griffon, l’atelier monétaire et la tour d’Orchimont.

  • Deux visites guidées du site du site du château ont été organisées cet après midi et une 3° le sera ce dimanche.

  • Sous forme de différentes saynètes et spectacles, vous pourrez connaître l’histoire de notre seigneur Evrard de la Marck.

  • L’accent sera mis sur les enfants en organisant une chasse au trésor afin de les sensibiliser à notre patrimoine par différentes questions, par un passage chez les chasseurs de dragons de Sedan, et ils auront aussi l’occasion d’écrire à la plume en calligraphie leur prénom.

  • Nous sommes des passeurs de mémoire et ces enfants là sont eux les garants de la mémoire du futur.

  • Il y aura comme chaque fois un spectacle avec des chevaux et leurs cavaliers affranchis à nos festivals

  • Sans oublier les spectacles de feu tant attendus à la nuit tombée

 

Mais à l’issue de ce festival, mon vœux le plus cher serait de ne plus entendre cette phrase : « Je ne savais pas, je ne savais pas qu’il y avait eu un château et qu’il y avait des vestiges ».

Nous vivons dans une aire de communication très développée et pourtant « On ne sait pas ».

Et même si des vestiges se trouvent tant à l’intérieur qu’à l’extérieur d’un établissement scolaire de 500 élèves, on ne sait pas.

Vous allez vous dire entre vous à voie basse pour que je n’entende pas « Qu’est ce qu’elle radote avec ses vieilles pierres, il n’y a même pas de château ». c’était même la première phrase de l’article sur le festival dans le journal de L’Avenir.

Et bien oui, c’est l’un des objectifs du festival médiéval : faire revivre le passé parce que l’on en a besoin.

Nous vivons dans une époque moderne mais pour y survivre il faut écouter ce que disent nos vraies racines.

Nous pouvons être fiers de notre patrimoine. Mais pour en être fier, il faut se l’approprier. Beaucoup de visiteurs en apprécient la valeur parfois davantage que nous-mêmes les locaux.

L’archiduc Otto de Habsbourg (qui était l’héritier de l’Autriche – Hongrie et membre du parlement européen) avait dit : « Celui qui ne sait pas d’où il vient ne sait pas où il va car il ne sait pas où il est. En ce sens, le passé est la rampe de lancement vers l’avenir. »

Par contre ce que je souhaiterais entendre dans les mois à venir, c’est cette phrase : « Ca m’intéresse et je souhaiterais m’investir d’une quelconque façon que ce soit dans la promotion du patrimoine ».

A ce moment je vous répondrai : « La porte de notre Asbl vous est grande ouverte, soyez les bienvenus et surtout trouvez y votre bonheur »

Je recrute à bras ouverts.

Je terminerai par une phrase du Dallai Lama pour vous dire à quel point nous sommes passionnés par les vieilles pierres ici à Neufchâteau et que nous sommes heureux de vous recevoir pour vous faire partager ce savoir et ces émotions.

« La planète n’a pas besoin de gens qui réussissent. La planète a désespérément besoin de plus de faiseurs de paix, de guérisseurs, de conteurs d’histoires et de passionnés de toutes sortes ».

Et j’en terminerai pour du bon par un merci tout particulier à tous :

  • les sponsors : petits et gros, chaque euros à trouver sa place dans le budget du festival

  • la province pour son subside

  • la commune avec le travail rigoureux des ouvriers communaux

  • les bénévoles de tous horizons aujourd’hui fidèles à leur poste par leur don de temps si précieux

  • les 2 guides des visites du site

  • les personnes s’occupant de la sono et montage audio visuel

  • les Amis du Château pour le travail fourni durant plus d’une année de préparation

  • les compagnies médiévales pour leur fidélité et leur savoir faire

  • les artisans et les associations communales : pour leur présence au village médiéval

  • les acteurs des différentes saynètes et spectacles pour leurs qualités et aussi pour leur don de temps aux répétitions

  • toutes ces personnes, sans qui les Amis du Château ne sauraient franchement pas réaliser une telle manifestation.,

  • toutes ces personnes fédèrent un lien social dans et pour la commune,

  • Tous participent à la mise en valeur du patrimoine local

  • Sans oublier évidemment VOUS le public pour qui tout ceci est mis en œuvre

 

Très beau WE à tous

Prenez du plaisir au château

 

Je passe la parole à notre Bourgmestre Dimitri Fourny

 

Je passe la parole à mon frère Claude de Moreau qui a créé exprès pour l’Asbl des Amis du Château un blason. Il va vous en expliquer les couleurs.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents

Pages

CatÉGories