Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2020 4 16 /07 /juillet /2020 09:50
Note de politique communale

DECLARATION DE POLITIQUE COMMUNALE (2020-2024)
Les listes « Pour Vous » et « 3ème Piste » ont décidé de constituer une majorité afin d’élaborer un projet commun de gestion de notre commune.
Vu la longue période d’attente que nous avons connue depuis les élections d’octobre 2018, la présente Déclaration de politique communale portera seulement sur les 4 prochaines années.
Elle traduit l’essence même de l’engagement commun des deux partenaires, à savoir : la détermination et l’esprit d’équipe.
Cette Déclaration définit les grandes orientations de travail du collège, qui s’appuiera sur l’expertise des services communaux, elle n’a pas pour vocation de lister un ensemble précis de projets. Elle indiquera le chemin qui sera poursuivi pour atteindre les objectifs stratégiques.
Selon nous, un des objectifs d’un mandat politique trouve sa source dans l’image que la commune et ses élus peuvent donner.
Arrêtons-nous un moment pour regarder dans le rétroviseur :
Hormis les réalisations extérieures commencées sous la mandature du bourgmestre EVRARD, reprises et prolongées sous la mandature du bourgmestre FOURNY, l’image de notre commune est à restaurer.
En effet, notre commune a un passé récent bien sombre à l’extérieur, lié notamment à l’affaire DUTROUX, à sa saga électorale, à l’absence de sérénité lors des débats communaux…, divers points qui ont sans doute alimenté les médias et fait connaitre notre commune sous un aspect négatif.
Il faut redorer le blason de notre commune en lui donnant une identité plus positive, attractive et politique.
Nous devons nous poser la question des raisons susceptibles d’attirer les touristes et les citoyens.
L’équipe en place veut rompre avec le passé et souhaite qu’il fasse bon vivre dans notre commune.
Chaque citoyen aspire à plus de sérénité, de transparence et d’intégrité.
C’est ainsi que nous voulons réintroduire le respect et un dialogue sincère et positif avec le citoyen !
Nous voulons également faire en sorte que chacun trouve sa place au sein de notre commune, reconnue hospitalière, et nous avons l’ambition qu’elle devienne l’une de ces communes d’avant-garde où les citoyens et les citoyennes s’impliquent véritablement dans la mise en place d’initiatives nouvelles, tantôt par des suggestions, tantôt par des participations citoyennes dans les projets de gestion de notre commune.
C’est ainsi que les habitant(e)s qui le souhaitent seront invité(e)s, par l’expérimentation de nouvelles formes de participations démocratiques, à s’impliquer dans les grands projets de gestion de notre commune.
Comme le prévoit la législation, les axes et orientations de notre politique communale seront détaillés dans le Programme Stratégique Transversal (PST) qui sera rédigé avant la fin de cette année 2020 et ce, en étroite collaboration avec l’Administration Communale.
2
Nous devons utiliser à bon escient nos forces et faire de nos faiblesses des atouts !
La commune possède de nombreux atouts dans plusieurs domaines :
- Sur le plan socio-économique, de par ses 5 zones d’activités économiques ;
- Son excellente accessibilité autoroutière (E411, E25) ;
- La Vallée du Lac qui sera valorisée par divers projets à l’étude ;
- La diversité de son patrimoine : notamment historique, paysager, forestier… ;
- Son développement, sa rénovation urbaine commencée en 2004-2005 et l’augmentation de ses habitants et donc de l’habitat : en 25 ans, la commune est passée de 6.000 habitants à 7.800 habitants, et ce n’est pas fini ! Alors que d’autres centres se vident… ;
- La richesse de son tissu associatif, culturel et sportif.
Mais la mise en oeuvre de notre politique nécessite la prise en compte de la grave crise que nous connaissons qui a appauvri certains et bouleversé nos vies et nos habitudes.
Afin d’assurer pleinement ses responsabilités, le collège entend assurer dès le départ la transparence de ses projets au regard de la situation financière de la commune et notamment de ses organes para-communaux tels que la RCA, le Chapitre XII, le Centre du Lac.
Dans cette optique, un audit externe sur l’état actuel des finances, la gestion des deniers communaux, l’attribution des marchés publics et des subsides de la précédente législature s’impose afin d’établir une « photographie » claire et précise de la situation antérieure.
En effet, certains dysfonctionnements sont déjà apparus, mais ce n’est ni le moment ni le lieu d’en faire état maintenant. C’est pourquoi, nous ne citerons que 3 points :
- La Cheravoie : depuis fin 2017, l’ancienne majorité savait que cette rénovation urbaine venait à son terme en août 2019 pour l’obtention de subsides et cela, sans possibilité de prolongation.
Malgré tout, elle a engagé les différentes phases des travaux sans l’octroi de subvention et donc sur fonds propres de la commune.
- Le Centre du Lac : nous avons dû fermer la piscine et ce pour plusieurs mois, vu notamment son manque d’étanchéité ; ce problème est connu depuis plusieurs années et les réparations vont certainement couter très cher.
Nous estimons qu’il s’agit là d’un manque évident de prévoyance qui aurait pu être assuré sous l’ancienne législature puisque connu d’elle.
- La RCA (Régie Communale Autonome) qui, chaque année, est en déficit.
Nous nous expliquerons sur ces points dès réception des résultats de l’audit.
Toutefois, le collège veillera, dans les limites des possibilités financières de la commune, à assurer, en partie, le suivi des projets initiés sous l’ancienne législature.
En effet, la situation financière n’est pas aussi bonne que voudrait le faire croire l’actuelle minorité.
Cependant, le collège continuera à soutenir financièrement et logistiquement tous les futurs projets qui contribueront à préserver le bien-être tant en ville qu’au sein des villages.
Enfin et surtout, une commune fonctionne avec et grâce aux services communaux.
3
Nous voulons rétablir un climat de confiance avec le personnel communal et nous avons déjà commencé à engager des relations basées sur la transparence, le travail et la gestion optimale des compétences au sein des services.
Nous veillerons à lui assurer des conditions de travail favorables à l’accomplissement de ses tâches.
Nous sommes conscients que le décalage entre les citoyens et les élus se creuse de plus en plus dans notre société et plus particulièrement ces dernières années à Neufchâteau.
Nous souhaitons contribuer à réconcilier les uns avec les autres en agissant essentiellement sur deux vecteurs : l’information et la participation afin de recueillir la plus large adhésion. C’est ainsi que :
- Nous redessinons le site Web de la commune en y intégrant les dernières fonctionnalités afin de permettre aux citoyens de naviguer plus aisément à la recherche d’une information.
Ce site permettra également de valoriser l’offre de service à la population existante au sein de l’administration communale ;
- Nous réformons la rédaction du bulletin communal afin que celui-ci devienne un outil de diffusion d’une information objective et constructive.
Le comité de rédaction réunira les représentants du collège, les services communaux, des instances consultatives et des organismes para-communaux. Il veillera à assurer la transparence de la vie communale, notamment en y incluant le résumé des séances du conseil communal, et en diffusant l’information sur les évènements organisés ;
- Nous avons créé un échevinat de la participation pour informer les citoyens et leur permettre de prendre une part active dans l’élaboration et le suivi de projets d’envergure.
Comment ? Via l’organisation de lieux de partage des informations et de gestion de projets.
Cet échevinat a pour ambition de favoriser l’émergence d’une « culture de la participation » au sein de la commune, pour son profit et celui de la population.
Le développement économique et commercial de la commune se structure à différents niveaux.
Notre objectif et notre travail doivent viser à dynamiser le tissu économique de la commune, à pérenniser et augmenter le nombre d’emplois, à soutenir l’innovation et l’esprit d’entreprendre.
La commune n’échappe pas à la règle de la situation commerciale difficile des centres-villes des petites entités. Elle est une réalité dont nous devrons tenir compte.
Ce travail s’axera autour de différents niveaux :
Au niveau local :
- Le centre-ville d’une commune en est sa vitrine ; la rénovation des bâtiments sinistrés et la redynamisation du centre-ville se feront via les leviers que constituent les programmes de revitalisation et de rénovation urbaines.
- L’utilisation des produits locaux et la mise en place des circuits courts seront privilégiés, notamment lors des manifestations organisées par la commune.
- Les cellules vides identifiées sur notre territoire feront l’objet d’une stratégie d’affectation notamment via la promotion des baux de courte durée.
Au niveau supra communal :
4
Un partenariat avec les intercommunales visera à redynamiser nos zonings par le déploiement de nouvelles zones d’activité et l’émergence d’idées novatrices en vue d’attirer de futurs investisseurs.
La création d’un espace de coworking devra permettre de soutenir les entreprises en création et les indépendants.
Pour ce faire, la ville dispose de différents outils notamment son Agence de Développement Local (ADL) qui continuera à identifier les projets de nature à renforcer le développement de la commune par une coordination de projets générateurs d’emplois.
Le secteur du tourisme représente un vecteur économique important pour notre région.
Avec les partenaires tels que le Parc Naturel, la Maison du Tourisme, l’ADL et l’Office du Tourisme, nous développerons une vision concertée et proactive de promotion de notre commune.
Des animations de qualité et d’envergure doivent permettre à notre commune de rayonner soit par des manifestations existantes ou à (re) développer telles que la Fête gauloise et/ou médiévale, le Chestival, la Fête de la Viande, le Marché de Noël et autres événements à organiser notamment dans la Vallée du Lac…
Et nous sommes conscients que cette dernière constitue un outil majeur en terme d’attractivité.
Nous poursuivrons son développement.
La base de loisirs doit s’accompagner d’une zone propice à la baignade en période estivale : nous étudierons toutes les possibilités d’amélioration de la qualité de l’eau en général et à défaut la création d’un plan d’eau naturel filtré et réchauffé.
Afin de favoriser l’amélioration de la qualité de nos cours d’eau, nous avons déjà réintégré le contrat rivière Semois-Chiers et mis en place une collaboration étroite avec la SPGE là où c’est nécessaire.
Notre patrimoine est riche : des projets doivent être développés notamment au niveau des moulins (banal et Klepper), laissés en l’état sous l’ancienne législature, en incluant dans la réflexion les associations et nos opérateurs historiques pour que ces lieux redeviennent des endroits de convivialité, de détente et de rencontre.
L’implémentation des nouvelles technologies au service du patrimoine et du tourisme devra permettre de rendre accessible, via smartphone, la localisation et un explicatif de l’ensemble de nos curiosités ou richesses patrimoniales.
Le wifi sera placé dans toute la ville et un accès au numérique dans plusieurs domaines sera favorisé, tant pour les jeunes que pour les séniors.
De la même manière, le balisage de nos circuits VTT, vélo et pédestres sera renforcé et s’inscrira dans une politique innovante et performante en termes de nouvelles technologies.
Durant une même journée, nous pouvons être tour à tour piéton, automobiliste, cycliste, utilisateur du transport public.
5
Tous nous partageons les voiries communales : le citoyen doit pouvoir y circuler en toute sécurité.
Afin d’améliorer la mobilité, nous analyserons la faisabilité de créer des infrastructures de parking à différents endroits : dans le lieu-dit « La dent creuse », le parking de la rue Saint-Roch, un parking « en épi », dans la Vallée du lac, à proximité de la statue FOLON…
Le manque de places de parking dans la Vallée du lac, à proximité du restaurant « Bô Rivage », doit être anticipé et organisé.
Au-delà de l’étude de la mise en place d’infrastructures en vue de fluidifier la circulation et de protéger les usagers faibles, le plan de mobilité qui est arrivé à échéance sera actualisé, notamment par la création de trottoirs là où c’est possible.
Compte tenu des enjeux environnementaux et climatiques auxquels la commune adhère, le nouveau plan de mobilité veillera à inclure la mobilité douce en tant que mode efficace de gestion de la mobilité au sein du territoire communal.
C’est la condition pour intensifier le transfert de l’automobile vers les modes doux de déplacement.
Les enfants sont les principales victimes de la route.
Les voies lentes seront complétées d’aménagements spécifiques lorsque la cohabitation est obligatoire avec les véhicules automobiles, pour rejoindre les écoles, les salles de village etc…
Les trottoirs seront dégagés des véhicules pour pouvoir être rendus à leur vocation première : la circulation en sécurité des piétons, enfants et adultes.
Enfin, la sécurité routière reste un souci permanent et des moyens seront dégagés pour renforcer celle-ci.
Outre les différentes formes de prévention - qui commencent aux abords des écoles et aires de jeux - et de répression, nous renforcerons la sensibilisation à la sécurité routière, entre autres dans les écoles mais également vis-à-vis des auteurs d’infractions de roulage.
Une collaboration et concertation accrues avec les services de police seront privilégiées pour développer des actions structurelles et ponctuelles en vue de garantir la sécurité physique du citoyen, notamment quant aux stupéfiants et aux vols dans les habitations.
Le collège a la volonté d’inscrire son action dans une dynamique positive et concertée avec les communes voisines au sein de la zone de police.
Le « vivre ensemble », dans une commune composée de 29 entités, est un enjeu primordial à l’essor de notre commune.
Pour ce faire, nous devons être attentifs aux besoins de chacun et rechercher le bien-être de toutes les générations cohabitant sur notre territoire.
Les actuelles commissions communales consultatives ou encore les comités de quartier et de village sont, à n’en pas douter, des lieux d’information, de concertation et de participation citoyenne.
A travers la poursuite d’actions telles celles du Repair Café, de l’Eté Solidaire, de la Maison communautaire des aînés ou encore de la grande braderie annuelle et des permanences d’Infor-Jeunes, notre volonté est de soutenir ces actions de convivialité mais aussi de solidarité citoyenne.
6
Nous veillerons également à accompagner équitablement les associations dans le montage de leur projet, en ce compris la recherche de subsides possibles.
Un accueil des nouveaux habitant(e)s sera réinstauré de manière à favoriser une intégration et une interculturalité positive et constructive.
Outre la mise en route du home « Le Préfleuri », la santé de nos concitoyens fera l’objet de toute notre attention afin de faciliter l’arrivée, à des conditions attractives, de nouveaux médecins et professions paramédicales mais aussi de les faire évoluer vers une véritable Maison médicale agréée par la Région et l’INAMI.
Nous resterons attentifs à toutes les opportunités actuelles et futures de développer des services de soins profitables à tous les citoyens.
Nous porterons une attention particulière à nos aînés par la mise en place, dans les locaux existants et dans de nouvelles structures de « résidences-Services » ainsi que des logements partagés et/ou intergénérationnels.
Le Collège entend travailler de concert avec le Conseil consultatif communal des aînés afin de recueillir l’avis de ceux-ci quant à leurs besoins et aspirations en la matière.
Le rôle des écoles communales est d’abord l’apprentissage.
Mais elles jouent également un rôle déterminant notamment dans l’intégration sociale et la citoyenneté des enfants.
L’école doit rester cet ascenseur social qui permet à chacun, quelles que soient son origine socio-culturelle et ses difficultés, de s’épanouir et de trouver sa place dans la société.
Grâce à un enseignement de qualité, fondé sur les compétences et la conscience professionnelle des enseignants, nous voulons, sur la base des programmes existants, mettre l’accent sur la maîtrise des fondamentaux (langue maternelle, lecture, écriture, langue étrangère…) et sur la détection précoce des troubles de l’apprentissage.
En outre, apprendre à utiliser de manière responsable les nouvelles technologies dans et en-dehors de la classe (éducation aux médias) est devenue une nécessité pour l’avenir des enfants.
Dans cet esprit, nous soutiendrons les différentes associations de parents afin d’optimiser leur fonctionnement et leur participation à la vie scolaire.
La collaboration et le partenariat avec les acteurs économiques et les associations locales seront poursuivis au niveau de l’éveil à une alimentation saine et respectueuse de l’environnement.
Un point d’attention spécifique sera porté par le Collège à l’agrandissement de l’école communale de GRANDVOIR.
Notre action visera également à optimaliser l’organisation de la nouvelle crèche, la qualité de l’accueil extra-scolaire et du temps libre.
Enfin, le Collège envisage de créer des aires de jeux là où elles sont absentes et de veiller à un entretien régulier des aires d’intérêt collectif.
Un Conseil consultatif communal de la jeunesse (12-26 ans) sera mis en place, complémentairement à celui existant pour les enfants.
7
Coordonné par un agent communal, ce Conseil, représentatif de la diversité de la jeunesse, aura pour mission d’encourager les jeunes à participer à la vie communale et ainsi favoriser un dialogue constructif.
Le collège veillera à ce que la pratique des sports soit diversifiée pour s’adresser à l’ensemble de la population et soit accessible pour et par tous.
Le soutien et la promotion du handisport seront développés dans un esprit d’inclusion des personnes en situation de handicap.
Nous nous engageons à une bonne affectation des moyens et à une répartition équitable et objective des subventions communales.
Les programmes du Centre culturel seront revus pour encourager les initiatives locales.
A cette fin, les modalités de gestion du Centre culturel seront aménagées afin de favoriser une implication directe de ces acteurs.
La politique sociale ne sera pas oubliée : elle sera intégrée au travers de tous nos développements.
Neufchâteau veut à nouveau s’inscrire dans le social via son Plan de Cohésion Social (PCS).
Nous veillerons également à l’entretien des voiries agricoles ainsi qu’au réseau d’égouttage.
Les préoccupations environnementales seront le fil conducteur de nos réflexions en matière d’agriculture et de forêts tout en veillant à y intégrer tous les paramètres économiques et urbanistiques.
Notre patrimoine forestier, véritable poumon vert de notre société, doit être géré de façon optimale.
Mais en outre, dépassant le territoire, nous multiplierons les partenariats avec d’autres communes afin de poursuivre la mise en oeuvre de projets d’intérêt commun et de rechercher des solutions conjointes à des difficultés similaires (sécurité, santé…).
Bref, en guise de conclusion, et sans avoir été exhaustifs, nous allons créer un lien entre les 29 entités que compte notre commune dans un seul et même objectif : assurer une plus grande cohésion sociale, économique et territoriale avec une qualité de vie.
« Seuls nous sommes invisibles ; ensemble nous sommes invincibles. »

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Pages

Catégories