Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog chestrolais
  • : Le blog retrace le plus régulièrement et le plus fidèlement possible la vie à Neufchâteau (Luxembourg-Belgique).
  • Contact

Recherche

17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 09:47

 

André JACQUET  1918-2007

Combattant de la guerre de 1940-1945

Prisonnier de guerre

Chasseur ardennais

Il a rejoint ses camarades morts au combat, morts dans les camps, et tous ceux qu'il a servi durant 62 ans.

Un hommage lui a été rendu ce samedi 16 juin.

Homme, souviens-toi

Ainsi, au cours des guerres nombre de jeunes au grand coeur

Ont payé de leur vie l'échéance d'un bonheur

 ...A ces miroirs des vents que d'images meurtries

en gravent dans les mémoires des  instances d'agonie.

Vous, exemples de courage, aux gestes bronzés d'orgueil

De s'être battus là-bas nivelant les écueils

Patriotes, pierres d'Histoire, chauds fossiles de bravoure

S'en furent pour votre pays signer un maître amour.

C'est  de vous, Combattants, et à la fleur de l'âge

Vous êtes partis au front pour en calmer l'outrage

Victoire qui produira sur l'escalier de paix

Un calme, une certitude, une étoile qui renaît.

D'un éclair, revenons à votre sacrifice

Celui d'un vrai combat intimant la justice

Dans le ciel, sur terre, en mer, votre allant fut notoire

Grandeur qui vous est propre, insigne de victoire.

Que ce soit en quatorze ou en quarante

Avez sans coup férir dicté votre force gagnante

Dans toutes vos campagnes sur ces sentiers de guerre

Votre intrépide ardeur a redoré ces terres

Acteurs de liberté aux souvenirs impériaux

Soyez au cours des âges remerciés au plus haut

Pour vos actes gratuits élevant tout honneur

Au balcon du futur, mémoire pour ces vainqueurs.

Il serait bien injuste d'en taire tels faits

De ces graves blessures maculant vos portraits

Chauds pétales d'héroïsme, figures d'un courage

D'en servir votre pays, son drapeau avec rage.

Ceci n'est point d'angoisse mais une page de vie

Que l'homme avec panache fit fleur pour sa patrie

Celle qui par son essence au firmament des justes

Acclamera ses héros et décorant leurs bustes.

Souvenirs éternels aux fils de nos vallées

Qui au prix de leur vie sont morts dans les tranchées

Glorieuses sépultures sur cette plaine du silence

Toi passant, buste droit, tire-leur ta révérence.

L'Histoire, cette ingénue, aux tentacules épiques

Retracera sur les stèles en vocables lyriques

Les hauts faits de ces hommes qu'on cite "combattants"

Fanatiques du devoir, prestige des conquérants.

Ce poème a été lu par l'auteur et Président de la Fraternelle des Chasseurs Ardennais, Monsieur Raymond LAGARMITTE.

Une reconnaissance officielle communale aurait été bien saluée.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Pages

Catégories