Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 14:09

Ces trottoirs ne sont pas visibles de la Place. Plusieus automobilistes en ont fait l'expérience, ils se sont retrouvés à cheval sur ces marches longeant les immeuble Zeeman et Evrard.

 

Le nez de ces marches d'escaliers auraient dû être de couleur très claire, afin d'attirer l'attention des automobilistes et des passants.

 

Ce problème avait déjà été signalé le 07 octobre dernier, voir cette page sur le blog.

 

Après les automobilistes ce seront probablement les promeneurs distraits qui prendront un plongeon .

 

 

 

 

 

 

ann2010-2-007.jpg

 

 

 

 

 

 

ann2010-2 006

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by chestrolais
commenter cet article

commentaires

guy 06/04/2010 18:31



je suis bien d'accord avec Didier.A cet endroit il est interdit de s'arreter et stationner.idem de l'autre coté. il arrive régulierement qu'il n'y a même plus de place pour les piétons coté
boulangerie, ceux-ci devant marcher sur la route.alors qu'une voiture se garant à cet endroit interdit fasse un plongeon, ... on se trompe de problême



didier 05/04/2010 20:20



Il y a des panneaux d'interdiction de stationner tout le long et en face , mais beaucoup ne les respectent pas, les gens se garent n'importe où et il est parfois difficile de passer en face
le long de la boulangerie, la police devrait sanctionner ces incivilités !!!!!!!!



Teevanille 05/04/2010 18:13



Entièrement d'accord, c'est dangereux, j'ai faillit tomber dans ces marches non visibles la semaines dernière. Alors si on se blesse, qui est responsable ? La ville ?


Plus que des des marches visibles, je plaide pour des barrières, bacs à fleurs ou autres qui délimitent convenablement ce piège à chutes.



Concepteur 05/04/2010 15:47



C'est tout à fait ce qui risque d'arriver. Mais, il est une autre situation dangereuse qui tend à se multiplier à Neufchâteau.


La vaillante SWDE "perfore" l'ensemble des rues. Normal, on ne fait pas d'omelettes sans ...


Là où ce n'est plus normal, c'est que ces chantiers laissent à peine l'espace pour passer en voiture. Pire: comme ils sont organisés à proximité de taques, celles-ci menacent dangereusement de
"s'acraser" dans l'égoût. Le jour où une voiture y laissera pneu, amortisseur et ressorts n'est pas loin. De plus, certains de ces ouvriers sont d'une politesse douteuse lorsqu'on parle du sujet.



Citoyen 05/04/2010 14:37



Quand on veut battre son chien on trouve facilement un baton et quand on veut systématiquement fustiger la majoritée on tente de lui imputer les erreurs d'autrui; Pas beau !!!!!



Articles Récents

Pages

Catégories