Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 Bonjour à tous, Madame la Directrice, professeurs, parents et... compagnons de « galère »...
Je tiens d’abord à vous dire que je suis très touchée par l’honneur qu’il m’a été fait de pouvoir m’adresser à vous en ce grand jour et je vous en remercie.

 

Il est vrai, qu'à plusieurs reprises, durant ces trois années à la HERS, nous avons eu l'occasion de nous écrier : « Mais que diable sommes- nous venus faire dans cette galère... » et le répéter à l'envi. C'est d'ailleurs ce que je me répète depuis ce matin…

 

Nous arrivons tous, au bout d'un parcours, éprouvant, stressant... J'exprime donc un ouf de soulagement. Permettez-moi cette familiarité... Et n'hésitez pas à m'accompagner dans cette expression de liberté, satisfaction, fierté et bonheur d'avoir réussi, d'être diplômé et en route pour d'autres aventures...

 

C’est avec joie que je suis ici aujourd’hui, bien que mon appréhension à prendre la parole au nom de tous pourrait laisser penser le contraire. Mais ce trac mes camarades le connaissent bien, c’est celui qui nous a tous saisi au plus profond de nous-mêmes à chaque fois que nous allions donner cours et représenter notre école un peu partout dans la province.

 

Et ceux qui nous ont permis de dominer cette peur, ce sont bien sûr nos proches, mais aussi ces professeurs qui, durant trois longues années se sont appliqués à nous transmettre des savoirs mais aussi ce petit quelque chose indescriptible, cette petite partie d’eux-mêmes, la flamme qui les anime et qui dorénavant nous animera nous aussi devant nos élèves : l’envie de transmettre.

C'est avec émotion que nous allons recevoir notre diplôme et quitter ce campus qui a été le nôtre durant trois ans… Un campus où l'on se sentait bien, un campus où dans les rires comme dans les larmes nous avons appris, un campus où tant de relations se seront nouées et tant de moments complices ont été partagés... Finalement, ramer dans le même sens, cela rapproche, pour citer la célèbre formule du TEC... Cette solidarité tissée tout le long de ces trois années, nous ne l’oublierons pas, tout comme nous n’oublions pas ceux qui n’ont pas pu être avec nous aujourd’hui, certains nous ont quittés, d’autres rejoindront nos rangs en septembre, et pour ceux-là, nous promettons de nous réjouir avec eux car même si nous partageons leur déception, ce n’est que partie remise.

Il faut reconnaître le caractère familial et sympathique de notre campus et de l'ambiance agréable qui y règne.

Oh bien sûr… étant étudiants, nous avons souvent critiqué et pesté, toutes sections confondues, contre l'une ou l'autre décision ou organisation... Mais dans l'ensemble nous sommes satisfaits d'avoir vécu cette formation et avons apprécié les petites facéties du secrétariat... comme... distribuer aux étudiants, avides de leurs côtes, des bulletins vierges ... Notez qu'au moins, il n'y a pas eu de déçus ! Mais dans l'ensemble, je pense que nous sommes fiers et satisfaits d'avoir vécu et reçu cette formation.

 

Chaque section a sa particularité, ses marottes et ses exigences... ses anecdotes qui nourriront nos futures retrouvailles : Les institutrices maternelles s’y souviendront de leurs déplacements en stage, harnachée d'un attirail ne tenant pas dans une smart, et pas acceptables dans les bus... de leurs longues soirées à découper, plastifier, peindre... Nous y évoquerons également les voyages organisés par nos professeurs: Le ski, Prague, Paris, Rome, Londres, le Sénégal et j’en oublie... Des moments privilégiés de complicité et d’amusement entre étudiants et professeurs. Ces professeurs qui ont toujours fait preuve d'écoute et de compréhension face à nos angoisses ou nos difficultés...

 

Ces professeurs, nos professeurs, car oui, après trois ans d’échanges et de discussions ce ne sont plus « des » professeurs, ce sont les nôtres, ils font désormais partie de qui nous sommes et de qui nous sommes amenés à devenir. Nos professeurs, disais-je donc, ont aussi eu la lourde tâche de nous préparer à notre futur métier d' enseignants, d'éducateurs et donc si l'on en croit les médias, aux critiques, au chahut, aux parents furieux, aux directions intransigeantes, aux réformes multiples et nombreuses... Mais surtout aux élèves… Sommes-nous armés et prêts à entrer dans ce monde qui semble très enthousiasmant ? Je le pense, même si nous troquerons de plus en plus souvent nos craies et nos éponge pour des stylets et des souris.

 

Car oui, l'ère numérique n'est pas pour demain ! C'était hier... Et je crois utile d'encourager notre École à rester à la page... « Web. ».

 

Maintenant, la vie professionnelle nous attend... La célébration également... Alors, à tous, un grand merci pour votre attention et votre soutien. Merci aux familles d'avoir soutenu leurs étudiants dans les moments difficiles... Vous voir si nombreux aujourd'hui prouve bien que la joie est partagée par tous...

 

 

 

 

 

 

  

Partager cette page

Repost 0
Published by chestrolais

Articles Récents

Pages

Catégories