Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Monsieur le Bourgmestre,

Madame la Présidente

Chers Collègues, chers amis

 

 

Vous voyez cette bougie. La flamme est chancelante; la lumière est faible. Et pourtant elle attire notre regard. Regardez  les lampadaires du plafond. La lumière est forte  et l'intensité du courant électrique est puissante. Et pourtant nous en détournons le regard.

 

Regardez la flamme. Elle oscille, elle scintille. On dirait qu'elle vacille, qu'elle a peur de l'obscurité. Il semble qu'elle va s'éteindre, mais elle reste allumée. Obstinément.

Cette flamme, c'est vous, c'est moi, c'est chacun de nous. Les alléas de la vie, faite de hauts et de bas nous font parfois croire que nous sommes forts ou au contraire baisser les bras, jusqu'à renoncer à être nous-mêmes. Mais tant que le coeur de l'homme bat, habite en lui une présence, un caractère, un travail, une personnalité riche qui se déploie chaque jour. Un homme debout; une femme debout, qui inspire le respect.

 

Regardez cette bougie. Mettez en 15  l'une à côté de l'autre et vous éclairez fortement la pièce. Avec l'impression d'une seule grande flamme. Avec une impression de chaleur, de vie, de force. Et pas une bougie qui empêche une autre d'éclairer. Vous avez déjà vu cela. Tout le monde s'arrête pour regarder,s'émerveiller. Autre chose qu'un spot hallogène qui donne l'impression d'une lumière froide, mécanique. 15 personnes qui travaillent ensemble, c'est un peu cela: de la vie en mouvement, des collaborations, une chaleur humaine où chacun est à sa place. Autre chose qu'un travail répétitif, efficace peut êtrre mais sans vie, qui dépend d'un on-off.

 

Chers collègues, votre force, ce sont les hauts et les bas de votre vie. Votre force, c'est la confiance qui émane de vous, chacun séparément et l'un vers l'autre. Votre force c'est de tenir debout, fragiles mais dignes. Restez ce que vous êtes. Soyez confiants en vos capacités, en votre savoir-faire. Ne vous culpabilisez pas sur vos fragilités: elles vous permettent de rebondir. Et elles permettent à vos collègues de vous aider, c'est important. C'est cela la grandeur de votre travail. Si chacun de nous faisait son travail parfaitement, nous serions comme ces luminaires, nous serions froids.

 

Vous avez déjà regardé  un ciel étoilé, sans nuage, sans brume. On y voit des myriades d'étoiles et la voie lactée. C'est beau!  Et pourtant ce ciel n'existe que parce que chaque étoile y brille solitaire parmi d'autres mais pas isolée. Faible rayon mais une partie d'une symphonie de lumière.

 

C'est cela que je vous souhaite en 2014, de vaciller, de scintiller, de briller, d'étinceler, faiblement mais obstinément et ensemble.

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Articles Récents

Pages

Catégories